Les labels et accords internationaux

Publication : 12 juin 2019

Les labels donnent une meilleure visibilité à l'étranger des écoles de commerce et de gestion et des écoles d'ingénieurs. Ils sont néanmoins coûteux pour l’établissement qui demande à être audité pour être labellisé ce qui explique que moins de 10% des écoles en détiennent. Certains labels distinguent des établissements (EQUIS, AACSB) d’autres accréditent des programmes (EPAS, AMBA). En France, une quinzaine d’établissements présentent la "triple couronne" : EQUIS, AACSB, AMBA.

Au niveau européen

  • Le label Equis (European Quality Improvement System) est accordé à 172 écoles dont 16 françaises.
  • Le système d’accréditation Epas est un label qui évalue la qualité des programmes de formation dans le domaine du management et des affaires. Il distingue une vingtaine de formations françaises.

À noter : l’EFMD (European Foundation for Management) attribue les labels Equis et Epas.

De son côté, le label EUR-ACE, géré par l’association ENAEE (European Network for Accreditation of Engineering Education), distingue des écoles d’ingénieurs.

Au niveau international

  • Le label AACSB (Association to Advanced Collegiate Schools of Business) est attribué à 650 écoles, dont 22 françaises 
  • Le label britannique AMBA (Association for Master of Business Administration), qui atteste de la qualité des MBA, regroupe 240 programmes, dont 23 français 

Les accords internationaux

Des accords peuvent aussi être signés par les universités ou les écoles en dehors des programmes d’échanges (hors Union Européenne et hors BCI) avec des établissements d'enseignement supérieur dans le monde entier.
Des liens privilégiés peuvent également être établis avec certains établissements avec lesquels des échanges ont été prévus.

Les campus décentralisés

De plus en plus d’établissements qu’ils soient universitaires ou de type "grandes écoles" ouvrent des campus à l’étranger. Cette occasion permet aux étudiants inscrits dans ce type de cursus de vivre une expérience de mobilité tout en préparant un diplôme français voire un double-diplôme si le parcours suivi s’inscrit dans un partenariat. Ces campus sont aussi l’occasion pour les établissements de s’exporter et de former des étudiants étrangers dans leur pays.

Les universités européennes

Un projet d’universités européennes est envisagé afin de mettre en place au niveau européen des lieux d'innovation pédagogique et de recherche d'excellence. Il s’agit d’offrir aux étudiants la possibilité de suivre des études dont le cursus est d’emblée organisé dans des universités d’au moins 3 pays européens. Ces programmes conjoints interuniversitaires incluent un volet mobilité des étudiants, enseignants et chercheurs. Si 12 projets de consortiums sont prévus au départ, une vingtaine le sont à l’horizon 2024.